menú

Andrés Ajens / Quatre Poèmes / rev. Prétexte nº21/22, París, 1998.

 

Andrés Ajens:
Quatre Poèmes
traduits du castillan (Chili) par Stéphanie Decante et Olivier Ragasol.

I.

ouioicaouine, -kawiñ.

mettons que tu mettes le cap sur une île du pacifique sud
mettons qu'un pekin sur cette île vienne te demander
où c'est qu'ça va tout ça / mettons que
tout contre on est deux
vous vous miriez dans le nombril anthropophagique du monde
en coupant le cordon ombilical

mettons que l’île fasse naufrage par une nuit sans lune
mettons que le mot île ne sache pas nager
à l'instar du mot naufrage et du mot mettons
le mot lune s'étant écrasé sur un récif sidéral
sa situation incertaine, son air hyper insulaire –
il s'approche du rivage ?

sifflotant il franchirait le seuil ?


—/—


II.

trois périls siègent
dans l'idiome inhabitable du [hag'war],

sentence du payé
du bateau des trois frontières, qohelet.

d) a gíria,
tourbillon de transports
â meme l’horizon, pareillement.

e) rouscaille bigorne,
in-
navigable péril.

?) pareil.

mots du payé
fils de caraïbe roi, à

nova jerusalem.

—/—

III.

dans l'hyperhippodrome palindromique.

de martínez à martí, franchement (vers libres), à poil de nez près.
si mule en prose, prosecoupdecuirassée, savoir dentrambasaguas : palimpseste.
lis
mmmule de langue en langue asymultanée, émule curaçée, mer castillane.

hippocampes à la dérive, olfactifs dommmadarios à outrance (cf. La page blanche). eH oui! d'œuvres...

Les coeurs sont pleins de cavaliers.


—/—


VIII.

pas gagné.

non les grandes premières
d'imprimeurs impassifs
du kawiñ
si fleur bête, si fleur
du midi, rue
phyllopersée,
ni "va pas", au grain, mer
du sud, pacifique.

chemin-cœur, hier
main,
maintenant sur-schématique:

se non trovavamo questo stretto, qua-
tripétale, che
mi-enfer, mi-acéré, mi-italique...

flot pas signé® joyce // beckett.

—/—


© Andres Ajens pour les poèmes originaux. Les poèmes I, II, VI et VIII, sont extraits de Mas intimas mistura, Intemperie éd., Chili, 1998, (Mystures les plus intimes), trad. S. Decante et O. Ragasol.